Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

bac à traille de Sylvéréal

Dossier IA13004502 réalisé en 2011
Précision dénomination bac à traille
Appellations bac de Sylvéréal
Dénominations bac
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Saintes-Maries-de-la-Mer ; Vauvert
Hydrographies Petit Rhône (le)
Adresse Commune : Saintes-Maries-de-la-Mer
Lieu-dit : Mas Sénébier, Mas de Jonquières, Sylvéréal
Cadastre : 2008 0E non cadastré ; domaine public
Précisions oeuvre située en partie sur le département 30
oeuvre située en partie sur la commune Vauvert

Selon, l'historien Cogoluènhe, un fort est construit à Sylvéréal en 1210 pour offrir un point de contrôle supplémentaire sur le Petit Rhône (Référence : IA13004135). Une traille est attestée en 1831 (mentionnée dans un cahier des charges de l’adjudication des droits de passage à percevoir sur les bacs et bateaux établis sur le Grand et le Petit Rhône pour les communes d’Arles et des Saintes-Maries-de-la-Mer). Dans la seconde moitié du 19e siècle, le bac fourni un si maigre revenu qu'il est devenu difficile de trouver un fermier pour l’exploiter. L’ingénieur Rocard propose en 1875 d’allouer au bailleur une subvention annuelle de 400 F. En juillet 1879, le Conseil général du Gard refuse le projet de transférer en rive gauche du Petit Rhône la maison affectée au logement du fermier. En 1894, le bac à traille assurera son service pendant les travaux de montage du pont de bateaux (Référence : IA13004512) destiné à le remplacer. En août 1944, pour rétablir un point de traversée sur le fleuve, alors que la majorité des ponts ont été coupés par les Allemands ou par les bombardements alliés, un bac est improvisé à Sylvéréal.

Période(s) Principale : Temps modernes , (?)
Principale : 2e quart 20e siècle

Les plans anciens du 19e siècle permettent de localiser l'ancien bac de Sylvéréal juste en amont du pont actuel du même nom (Référence : IA13004073). Dans le cahier des charges de 1831, on apprend que le passage Sylvéréal était desservi par une grande barque limitée à vingt - vingt-cinq personnes, cinq à six chevaux, mulets, boeufs ou vaches, une plus petite barque pour six à huit individus et un barqueau pour trois à quatre individus, passeur compris. Chacune de ces embarcations, sans doute en bois, était équipée de ses agrès. La maison du fermier se trouvait en rive droite et le port d'embarquement en rive gauche. Une rampe d'accès et un poteau en béton avec poulie métallique visibles en amont du pont, en rive droite, pourraient constituer des vestiges du bac du milieu du 20e siècle.

Murs bois
béton
métal
Typologies bac à traille, bac, TYPO2 bac
États conservations détruit, vestiges

Formulaire équipements Rhône

Nature de localisation vestiges

D'après la thèse de Henri Cogoluènhe.

Références documentaires

Documents figurés
  • Pont de bateaux de St Gilles sur le Petit Rhône. Transfert à Sylveréal. Plan des lieux. /Dessin, 1/500 et 1/1000, 127 x 32 cm, 1892. Archives départementales du Gard, Nîmes : 3 O 640

  • Transfert à Sylveréal du pont de bateaux de St Gilles. /Dessin, calque, 22,5 x 31 cm, 1893. Archives départementales du Gard, Nîmes : 3 O 640.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Havard Isabelle - Decrock Bruno