Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

bac à traille de Caderousse

Dossier IA84000940 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination bac à traille
Appellations bac de Caderousse
Dénominations bac
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Orange-Ouest
Hydrographies Rhône (le)
Adresse Commune : Caderousse
Lieu-dit : Pélori île de la Piboulette la Grangette Mas de la Piboule

Le port de Caderousse existe semble-t-il à la fin du Moyen Age ; selon Henri Cogoluènhe, François Ier y loge quelques jours en août 1524. A la fin du 17e siècle, Caderousse - comme Sorgues (Référence : RA84000029) -, est signalé comme un lieu de fraudes commerciales ; des déchargements illégaux y sont dénoncés. En 1809 alors qu'on projette de rétablir les bacs face à l'Ardoise (Référence : RA84000045), une traille semble toujours fonctionner en aval entre le village de Caderousse et l'île de la Piboulette. Cette traille apparaît sur les minutes de la carte d'Etat-Major (Fig. 2) du 19e siècle et est figurée sur une carte postale ancienne (Fig. 3). Après la suppression du bac par arrêté préfectoral du 27 août 1937, un bac à traille est projeté dès l'année suivante (Fig. 4) légèrement en amont du précédent. Son installation a-t-elle été effective ?

Période(s) Principale : Moyen Age , (?)
Principale : Temps modernes , (?)

Le bac à traille de Caderousse franchissait l'ancien bras du Rhône dit de Caderousse (bras mort depuis 1976 au niveau du coude dit du Revestidou), face au village dont il porte le nom. Il se trouvait en aval de son enceinte (Référence : IA84000927), correspondant à l'actuel lieu-dit Pélori. Il desservait la pointe sud-est de l'île de la Piboulette, en rive droite, et menait aux lieux-dits la Piboule (aujourd'hui Mas de la Piboule) et la Grangette. L'île de la Piboulette était également desservie plus au nord (en amont) par le bac de l'Ardoise (Référence : RA84000045). Les cartes postales anciennes font voir un long bateau plat relié à une traille tendue entre les deux rives du fleuve. Ce bac, que le passeur guidait à l'aide d'un imposant gouvernail, pouvait transporter des hommes, du bétail ou encore du matériel agricole.

Murs bois
États conservations détruit

Formulaire équipements Rhône

Nature de localisation localisation documentée

D'après la thèse de Henri Cogoluènhe. Cogoluènhe signale sur sa carte générale deux bacs entre Caderousse et l'Ardoise : celui de Caderousse et celui de l'Ardoise.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Havard Isabelle - Decrock Bruno