Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

avenue de l'Impératrice, puis des Palmiers, puis Joseph-Clotis

Dossier IA83000170 réalisé en 1996

Fiche

Appellations avenue de l'Impératrice, avenue des Palmiers, avenue Joseph-Clotis
Parties constituantes non étudiées casino, poste, hôtel de ville, cinéma, banque
Dénominations avenue
Aire d'étude et canton Hyères - Hyères
Adresse Commune : Hyères

L'avenue est percée en 1861. C'est alors un lieu de promenade bordé de palmiers de part et d'autre qui porte le nom d'avenue de l'Impératrice. Au nord, il n'y a pas de constructions mais les jardins à l'arrière des immeubles de l'actuelle avenue Général-de-Gaulle. Au sud, au milieu des jardins, seuls existent une villa (aujourd'hui détruite) et le casino construit en 1864 (actuel hôtel de ville) . Après 1870, elle prend le nom de boulevard des Palmiers. A la fin du 19ème siècle, on construit une église anglicane (à la place de la galerie des Palmiers) et la poste (1883-1884) puis au début du 20ème siècle, la galerie des Palmiers, la Société Générale, l'Eden Cinéma et la banque de France (1922) . Elle porte actuellement le nom d'avenue Joseph-Clotis. L'intérêt de cet ensemble réside dans l'homogénéité de ses édifices représentatifs de l'histoire de la ville et d'un moment de l'évolution des styles architecturaux.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates 1861, daté par travaux historiques
Intérêt de l'œuvre à signaler
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève