Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

arènes

Dossier IA13001222 réalisé en 1992

Fiche

HISTORIQUE

Les arènes de Salin-de-Giraud ont été construites à l'initiative de l'entreprise Solvay qui a installé tout le site destiné au personnel de l'usine. Cette construction fut décidée par le premier Président de Solvay, M. Karl Naudot, en 1910. Dans les premières années, les gradins n'étaient pas terminés et l'enclos était complété par des charrettes. La construction fut achevée en 1922. Des corridas se déroulèrent à Salin-de-Giraud jusqu'aux années 1960.

Les arènes servirent à des projections de films en plein air. Actuellement trois associations, dont un Club Paul Ricard, organisent des manifestations pendant la saison d'été.

État actuel : assez bon. Problèmes d'éclatement du béton causé par les armatures métalliques rouillées.

DESCRIPTION

Vue aérienne prise de l'ouest.Vue aérienne prise de l'ouest.

Situation : les arènes occupent un terrain central, planté de platanes. Elles se situent à côté du Cercle et à proximité des villas et des petits immeubles destinés au personnel de Solvay. Le portail d'entrée ouvre au sud-est.

Matériaux : béton armé. Rambardes métalliques.

Structure : un mur d'enceinte de 4,50m de haut délimite un espace elliptique à l'intérieur duquel la piste ovale mesure 35x26m. Les gradins de béton sont appuyés sur le mur extérieur et des piliers porteurs à l'intérieur, côté piste. Dans l'espace laissé libre sous les tribunes se situent les couloirs de circulation et les quatre montées d'escalier, deux au nord, deux au sud. Une partie nord de cette galerie est divisée en boxes pour servir de toril. D'autres locaux comme l'infirmerie et les vestiaires, y sont également aménagés.

Élévation extérieure :

Élévation sud : le portail d'entrée coupe la partie sud-est de l'enceinte en béton qui simule un mur de pierres. Les guichets sont creusés dans ce mur, à gauche de l'entrée. La porte métallique, dont le tympan est orné d'un décor rayonnant, est encadré de pilastres et surmonté d'un fronton triangulaire mouluré. Ce fronton est éclairé par une lanterne.

Couverture : Galerie couverte par les gradins béton. Toril, autrefois surmonté d'une plaque de béton.

Distribution intérieure : l'enceinte est percée de deux entrées, l'entrée du public au sud-est, la récente entrée du toril au nord. Quatre escaliers intérieurs appuyés contre la paroi permettent l'accès aux quatre rangs de gradins qui entourent la piste ovale, sauf au nord, au dessus du toril.Le sommet du mur d'enceinte comme le rebord des gradins sont équipés d'une rambarde faite de barrières métalliques. La contre piste est limitée par la grille de la galerie. Seule la partie nord de la galerie est fermée parce qu'elle abrite le toril, l'infirmerie et les vestiaires. L'entrée sur la piste est pourvue d'une porte roulante, au sud, comme au nord, peut-être parce qu'elle servait à l'arrivée des taureaux avant que le toril ait une entrée directe par le nord. La piste est ombragée par les platanes qui entourent l'enceinte. Six mâts équipés de deux ou quatre projecteurs permettent l'éclairage de la piste. La capacité d'accueil est de 800 à 1000 personnes.

Portail d'entrée vue du sud.Portail d'entrée vue du sud.

CONCLUSION

Les arènes de Salin-de-Giraud sont étonnantes pour la modernité de leur conception au début du siècle. Elles ne dérivent pas comme la plupart des arènes des Bouches-du-Rhône des transformations successives d'un enclos primitif, mais sont construites à partir d'un plan adapté aux spectacles taurins, probablement inspiré des arènes espagnoles ou du sud-ouest de la France. Certaines dispositions comme les escaliers construits parallèlement au mur d'enceinte sont reprises dans les plans actuels, comme dans les derniers remaniements réalisés à Châteaurenard. Elles sont les seules à adopter un portail monumental.

ANNEXES : Portail Sud (Gravé au fronton) ARENES

Parties constituantes non étudiées tribune du public, portail, infirmerie
Dénominations arène
Aire d'étude et canton Bouches-du-Rhône - Arles
Adresse Commune : Arles
Lieu-dit : Salin-de-Giraud
Adresse : Gare
Cadastre : 1994 PS 28

Ces arènes ont été construites à partir de 1910 sur l'initiative de Karl Naudot, président de l'entreprise Solvay. La construction est achevée en 1922. Des corridas s'y déroulèrent jusqu'aux années 1960. ; PERS : Naudot Karl (commanditaire)

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Les arènes, situées à proximité des villas et immeubles destinés au personnel de l'usine Solvay, présentent un mur d'enceinte en béton enduit contre lequel s'appuient des gradins en béton délimitant la piste ovale. Dans l'espace laissé libre sous les tribunes se trouvent les couloirs de circulation, les 4 montées d'escaliers, l'infirmerie, les vestiaires et le toril divisé en boxes dans la partie nord. Les guichets sont aménagés dans le mur d'enceinte, à proximité du portail d'entrée, dont le décor a été réalisé avec le même enduit que celui qui recouvre le mur d'enceinte. Le couronnement du portail porte une inscription (transcription : ARENES).

Murs métal
Plans plan centré
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Techniques maçonnerie
Représentations pilastre fronton
Précision représentations

Mur d'enceinte : décor en faux appareil. Portail d'entrée : pilastres surmontés d'un fronton triangulaire.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Gontier Claudie - Tuccelli Nicole - Pauvarel Carole - Poulin Yvan