Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

arènes du Mas du Village

Dossier IA13001248 réalisé en 1994

Fiche

HISTORIQUE

Joseph Lescot fonda l'élevage en 1875 et l'agrandit en achetant à Joseph d'Arbaud la manade du Grand Radeau située en Petite Camargue. Après avoir longtemps été composée de taureaux croisés (issus de taureaux camarguais et espagnols), la manade Lescot comprend uniquement des taureaux camarguais depuis 1969. Le manadier Frédéric Lescot milite pour la défense du taureau dans la course camarguaise. Il veut augmenter les chances des bêtes en modifiant les pistes et en limitant le nombre des razeteurs. Des arènes ont remplacé l'ancien bouvaou en 1989. Un monument dédié au fondateur de la manade est situé près du mas. Il serait donné à Saint-Martin-deCrau dans le cas où il n'y aurait plus de descendants au mas.fig. 1

SITUATION DES ARÈNES

Le mas du Village est situé non loin de la RD24 qui relie Saint-Martin-de-Crau à Mas-Thibert. À hauteur de la Dynamite, un chemin part en direction du sud. Avant d'atteindre le château de Vergière, ce chemin passe au bord de l'étang des Aulnes, puis devant l'entrée privée qui mène au mas. Les arènes sont implantées à quelques dizaines de mètres d'un portail métallique, au sud de l'ensemble constitué par le mas et les communs. Le grand portail roulant des arènes ouvre à l'est. Des tables, un comptoir et une cuisine complètent les installations et permettent d'accueillir et de restaurer le public des spectacles taurins.

STRUCTURE ET DIMENSIONS

L'enceinte presque ronde est constituée d'un mur de béton et de parpaings. Le décrochement entre le socle de béton et la partie haute du mur, plus étroite, sert de marchepied. Autour du mur d'enceinte un talus permet aux spectateurs d'assister aux jeux. Ce talus est interrompu dans la partie est par le toril et le grand portail métallique de l'entrée des arènes. Le toril communique par un petit chemin avec un corral situé au Sud. À l'est il ouvre sur un couloir qui mène à un autre enclos.

ÉLÉVATION ET DÉCOR

Le mur d'enceinte des arènes est badigeonné de blanc. Le portail et les rambardes métalliques sont peintes en vert foncé. Le décor le plus étonnant du mas est le monument au fondateur Joseph Lescot. Il représente le buste du manadier en costume de gardian et une arlésienne qui lui tend un bouquet, le tout dans un décor de rocaille. Sculpté par Pagès de St Gilles et portant une dédicace du poète Laforêt, le groupe a été inauguré en 1929. Le groupe est accompagné de l'inscription suivante :

Aqueste marque sa plaço

A vie la fé que rend fort

E pourtavo dins soun cor

li vertu de nostro raço.

Parties constituantes non étudiées tribune du public
Dénominations arène
Aire d'étude et canton Bouches-du-Rhône - Arles
Adresse Commune : Saint-Martin-de-Crau
Lieu-dit : quartier Vergière

Les arènes actuelles remplacent l'enclos primitif en 1989.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1989, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Les arènes, implantées au sud du mas, comportent une enceinte circulaire en béton, autour de laquelle se trouve un talus interrompu dans la partie est par le toril. Le corral, situé au sud communique avec le toril.

Murs métal
parpaing de béton
Plans plan centré
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Tuccelli Nicole - Pauvarel Carole