Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

abri troglodytique

Dossier IA04002321 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations abri troglodytique
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Le Fugeret
Lieu-dit : la Blache
Cadastre : 1830 B non cadastré ; 1983 B3 non cadastré

L'origine de cet abri sous roche pourrait remonter au 17e ou au 18e siècle. Cependant, dans un premier temps, seul un bâtiment d'un étage devait exister. Effectivement, la lecture de la paroi montre que les trous d'ancrage des solives du plancher sont postérieures à l'épaisse couche de suie. Le plan cadastral de 1830 ne le mentionne pas, comme la plupart des abris sous roche. L'état des sections de ce cadastre nomme ce quartier « La Puerau [?] de Saint Pierre ». La reprise de maçonnerie de l'élévation sud, avec l'enduit à inclusions, remonte probablement à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 18e siècle , (?)
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle , (?)

Cet abri sous roche est isolé à environ 1,2 kilomètres au sud-est du village du Fugeret. Il est installé sous un grand surplomb en biais, formé par un imposant chaos rocheux, dans un environnement d'ancienne châtaigneraie cultivée. L'abri naturel est fermé sur les côtés sud et ouest par un mur en moellons de grès, maçonnés au mortier de chaux. Au premier niveau de l'élévation sud, une porte est accompagnée d'un jour en fente. Au second niveau de cette même élévation, on note un autre jour en fente, inclus dans une zone de reprise de maçonnerie avec enduit à inclusions de petits cailloux. L'encadrement de la porte est brut de maçonnerie, avec un linteau en bois qui porte le trou d'une menuiserie à gond en bois. On note une croix latine et les initiales S et R entrelacées, gravées dans l'embrasure. L'élévation ouest est appuyée sur un premier niveau rocheux ; elle est en partie effondrée mais il est probable qu'une fenêtre y était percée. Au sommet de l'élévation, on note un larmier en lauzes de grès au contact avec la paroi. Côté sud, c'est un petit toit en appentis, couvert en lauzes en encorbellement, qui vient assurer l'étanchéité. En outre, de profondes gouttières évacuant les eaux de ruissellement sont creusées sur les parois du rocher. A l'intérieur, on remarque que les rochers côté ouest portent de nombreuses traces de débitage au coin de bois et présentent des arrêtes vives. Un étage existait et des replats ou retraites ont été creusés pour accueillir un plancher, dont les ancrages de solives sont creusés dans la paroi opposée. L'ensemble du plafond rocheux présente des traces de suie.

Murs grès
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit grès en couverture
Étages 2 étages de soubassement
Couvrements roche en couvrement
Couvertures appentis
Précision dimensions
dimensions intérieures maximales de l'abri : longueur = 930 cm, largeur = 500 cm ; hauteur = 400 cm
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï