Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
L’Inventaire général étudie tous les objets d’un territoire « de la petite cuillère à la cathédrale ».

Ce portail met progressivement en ligne la plus importante documentation historique, graphique et photographique sur le patrimoine issue de 50 ans d'inventaire dans la région Provence Alpes-Côtes d'Azur. Elle constitue un exceptionnel outil de connaissance du territoire. Plus de 18 000 dossiers sont consultables sur ce portail, reflétant la diversité des études menées.

Nous vous souhaitons de belles découvertes.

Focus sur

Le patrimoine industriel de Grasse

Le patrimoine portuaire en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var (Alpes-de-Haute-Provence)

Beaulieu et la villa Kérylos (Alpes-Maritimes)

L'Estaque et Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône)

Les ponts du Rhône (Bouches-du-Rhône et Vaucluse)

La villégiature à Hyères et Sainte-Maxime (Var)

Le patrimoine militaire des Hautes-Alpes 

La ligne des Chemins de Fer de Provence (Le Train des Pignes)

 

 

Lumière sur

bassins de port dits bassins Est du Grand Port Maritime de Marseille

Description des bassins est.

Les bassins est du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) ont été aménagés successivement à partir de 1844 à l'extérieur du bassin du Vieux Port, à l'abri de la jetée du large (référence IA13000879), une digue de protection dont le tracé segmentaire suit globalement le trait de côte. Cet ensemble de huit bassins gagnés sur la mer pésente une même disposition générale : les bassins sont délimités par des traverses qui relient le quai de rive à la digue. Les môles ancrés au quai de rive organisent les différentes darses. Deux avant-ports ont été crées à chaque extrémité du dispositif. Depuis le sud en progressant vers le nord on distingue :

- avant-port Joliette (référence IA13005871),

- bassin de la grande Joliette (référence IA13005872),

- bassin d'Arenc (référence IA13005873),

- bassin National (référence IA13005874),

- ensemble des bassins de Radoub (référence IA13005875),

- bassin de la Pinède (référence IA13005876),

- bassin Président Wilson (référence IA13005877),

- bassin Léon Gourret (référence IA13005878),

- bassin Mirabeau (référence IA13005879)

- avant-port nord (référence IA13005880)

Ces ouvrages maritimes sont aménagés de quais, de darses, de bassins de radoub. Ils accueillent aussi des équipements techniques ou industriels.

- le phare Sainte-Marie (référence IA13000768),

- la vigie Sainte-Marie (référence IA13005864),

- la vigie nord (référence IA13005865)

- les grues du quai Charcot (référence IM13000501).

- le silo d'Arenc (référence IA13000878)

- la forme 10 (référence IA13005934)

Il faut noter des aménagements majeurs liés au franchissement :

- le pont tournant d'Arenc (référence IA13000880)

- le pont levant Pinède (référence IA13005867) et de la grande Bigue.

Historique des bassins est.

Le développement de l'ensemble portuaire des bassins est du port de Marseille s'échelonne sur plus d'un siècle. Le parti d'aborder les étapes de conception de chaque bassin permet d'insister sur les renouveaux permanents introduits dans la conception technique de ces ouvrages par des générations d'ingénieurs des Services maritimes. La digue du large qui fera elle même l'objet de nombreux remaniements et aménagements peut servir de fil d'Ariane à cet appareil portuaire hors-norme.

La création du port auxiliaire de la Joliette.

A partir du deuxième quart du 19e siècle le port de Marseille se révèle peu adapté aux développements attendus du commerce maritime. Des projets d'extension du port voient le jour qui envisagent différents sites d'implantations retenant le principe de la création d'un bassin creusé en terre ferme. Le développement du chemin de fer qui doit desservir le nord de la ville contribue au choix d'implanter le port annexe sur le littoral nord, dans l'anse de la Joliette.

A partir du début du 20e siècle, ces bassins sont jugés insuffisants pour le développement à grande échelle de l'industrie portuaire et des projets à l'ouest de Marseille voit le jour, ce sont les bassins ouest du GPMM (référence IA13005891) sur les communes de Fos-sur-Mer, Port-de-Bouc, Port-Saint-Louis-du-Rhône et Berre-l’Étang.

Le Port Autonome de Marseille, créé en 1966, devient en 2008 le Grand Port Maritime de Marseille.

En savoir plus…