Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
L’Inventaire général étudie tous les objets d’un territoire « de la petite cuillère à la cathédrale ».

Ce portail met progressivement en ligne la plus importante documentation historique, graphique et photographique sur le patrimoine issue de 50 ans d'inventaire dans la région Provence Alpes-Côtes d'Azur. Elle constitue un exceptionnel outil de connaissance du territoire. Plus de 12000 dossiers sont consultables sur ce portail, reflétant la diversité des études menées.

Nous vous souhaitons de belles découvertes.

Focus sur

Le patrimoine industriel de Grasse

Le patrimoine portuaire en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var (Alpes-de-Hautes-Provence)

Beaulieu et la villa Kérylos (Alpes-Maritimes)

L'Estaque et Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône)

Les ponts du Rhône (Bouches-du-Rhône et Vaucluse)

La villégiature à Hyères et Sainte-Maxime (Var)

Le patrimoine militaire des Hautes-Alpes 

La ligne des Chemins de Fer de Provence (Le Train des Pignes)

 

 

Lumière sur

moulin à farine

Situation

Sur le versant est du Col de Saint-Barnabé (alt. 1400 m), immédiatement en contrebas du croisement avec la route de Vauplane, regardant Soleilhas. Bâtiment construit sur une très forte déclivité. Aux alentours, nombreuses terrasses de culture et de circulation soutenues par des murs en pierre sèche, avec degrés à marches en pierre sèche.

Composition d’ensemble

Un corps de bâtiment adossé à la pente, cantonné au nord-ouest par une tour cylindrique alimentée en eau par une source captée. Accessible de tous les côtés par une série de terrasses en pierre sèche.

Aire de séchage carrelée à l’ouest (carreaux artisanaux en terre cuite 0,18 x 0,18 cm).

Ruines d’un petit bâtiment en contre-haut de l’aire de séchage.

Matériaux

Moulin : Blocage de moellons bruts calcaires liés au mortier de chaux, recouvert d’un enduit rustique au mortier de chaux et sable. Pierre de taille calcaire d'extraction locale pour les chaînes d’angles et certaines ouvertures. Planchers intérieurs. Toit en tôle ondulée.

cuve cylindrique : Blocage de moellons bruts calcaires liés au ciment gris.

Structure

Plan irrégulier sur quatre étages : trois étages de soubassement, un rez-de-chaussée. L’étage de soubassement 1 se trouve uniquement dans la partie sud-ouest de l'édifice ; il est constitué d'un seul volume ouvert, couvert d'une voûte en très belles pierres de taille, accessible au sud par une large ouverture en arc segmentaire donnant sur le canal de fuite. L'étage de soubassement 2 est constitué de deux pièces à l'est et à l'ouest séparées par un mur de refend nord-sud percé d'une porte de communication, couvertes d'un plancher ; la pièce Aa à l'est est accessible au sud par une porte piétonne ; la pièce Ab à l'ouest est accessible à l'ouest par une porte piétonne, la partie ouest de cette pièce est surélevée, il y a un escalier en équerre dans l'angle nord-est qui relie cet étage au soubassement 3.

L'étage de soubassement 3 est constitué de cinq pièces (Aa, Ab, Ac, Ad, Ae, Af,) séparées au centre de l'étage par un mur de refend nord-sud percé d'une porte et par des cloisons ; les deux pièces situées le plus à l'ouest (Ac et Ad) sont surélevées et sont distribuées par un couloir relié à l’escalier nord-est ; la pièce Af est accessible à l'est par une porte piétonne. Le rez-de-chaussée n'a pas été visité.

La cuve cylindrique est accolée à l’élévation.

Elévations

Elévation nord

Composée d'un seul niveau. Couronnée par un rang de génoise maçonnée. Au premier quart ouest, baie fenière avec piédroits et appui en moellons et linteau en bois, murée ; cuve de charge à l’angle ouest.

Elévation est

Composée de trois niveaux. Du fait de la déclivité importante, seule la partie sud dispose de trois niveaux. Elévation enduite d'un enduit rustique au mortier de sable et chaux couleur sable. Pignon couronné par un larmier en débord de toit.

Niveau 1 : Au premier quart sud, porte bâtarde rectangulaire avec piédroits en moellons et linteau en bois, murée.

Niveau 2 : Au premier quart sud, fenêtre rectangulaire avec piédroits et appui en moellons et linteau en bois ; au premier quart nord, porte piétonne rectangulaire avec piédroits en moellons, linteau en bois et seuil en pierre de taille.

Niveau 3 : aveugle.

Elévation sud Vue prise du sud-ouest.Vue prise du sud-ouest.

Composée de quatre niveaux. Seule la partie à l'extrême ouest dispose de quatre niveaux, le reste de l'élévation n’en a que trois. Elévation enduite d'un enduit rustique au sable et à la chaux de couleur sable sur la moitié est. Couronnée avec un rang de génoise maçonnée.

Niveau 1 : A l'extrême ouest, arcade en plein-cintre en grosses pierres de taille très soignées qui ouvre la chambre de la roue horizontale le canal de fuite en pierre sèche.

Niveau 2 : A l'extrême ouest, fenêtre rectangulaire avec piédroits et appui en pierre de taille, linteau monolithe, feuillures délardées, menuiserie en bois ; au centre, fenêtre rectangulaire avec piédroits et appui en pierre de taille, linteau monolithe, feuillures délardées, menuiserie en bois ; au premier tiers est, porte piétonne rectangulaire avec piédroits façonnés au mortier et linteau en bois, seuil en pierre de taille, menuiserie en bois.

Niveau 3 : A l'extrémité ouest, fenêtre rectangulaire surélevée par rapport aux fenêtres est avec piédroits et appui en moellons, linteau en bois, volets en bois ; au premier tiers ouest, fenêtre rectangulaire surélevée par rapport aux fenêtres est avec piédroits et appui en moellons, linteau en bois, volets en bois ; au centre, fenêtre rectangulaire à encadrement en bandeau saillant façonné au mortier (partiellement conservé), volets et menuiserie en bois ; au premier quart est, fenêtre rectangulaire avec piédroits et appui façonnés au mortier et linteau en bois, volets en bois.

Niveau 4 : Au premier quart ouest, jour rectangulaire avec piédroits et appui en moellons et linteau en bois, muré ; au centre, jour rectangulaire avec piédroits et appui en moellons et linteau en bois.

Elévation ouest

Composée de trois niveaux. Pignon couronné par un larmier en débord de toit.

Niveau 1 : À l'extrême sud, porte piétonne avec piédroits et seuil en briques pleines et ciment, linteau en bois, menuiserie en pvc.

Niveaux 2 et 3 : aveugles ; clef de tirant au ras de la chaîne sud du niveau 3.

Couverture

Toit à longs pans inclinés vers le nord et le sud. Couverture en tôle ondulée.

Distribution intérieure

Soubassement 1 Chambre de la roue.Chambre de la roue.

Couvrement : voûte en berceau en plein-cintre en grand appareil réglé de très belle facture ; au centre de la voûte, ouverture zénithale pour le passage de l’axe de la roue horizontale. immédiatement au sud de cette ouverture, baie zénithale de surveillance. Sol en terre. Mur nord en gros moellons équarris, dans la partie inférieure à l'est, ouverture rectangulaire pour canal d’amenée d’eau ; restes du canal en planches cerclées (ruiné).

Au centre du volume, roue hydraulique horizontale en bois à pales monoxyles renforcées par des lames métalliques.

Soubassement 2

Composé de deux pièces Aa et Ab, séparées par un mur de refend nord-sud.

Pièce Aa :

Couvrement : poutres engagées supportant des planches. Sol : plancher surélevé sur tout le quart ouest (au-dessus de la chambre de la roue horizontale). Mur ouest : Au sud, porte piétonne à embrasure rectangulaire droite, façonnée au ciment. Mur sud : A l'extrême ouest, petite fenêtre à embrasure rectangulaire légèrement ébrasées, façonnée au mortier ; au centre, cheminée rustique adossée, récente ; à l'est, petite fenêtre à embrasure rectangulaire légèrement ébrasée, façonnée au mortier. Mur est : Au centre, porte de communication intérieure avec la pièce Ab, embrasure droite, façonnée au mortier. Mur nord : A l'angle est, escalier à quart tournant en bois montant à l'étage de soubassement 3. A l’ouest de cette pièce, sur la partie surélevée, on trouve un tamis vertical en planches et grillage fin, une meule gisante en silex avec son coffre de protection en planches chevillées, surmonté d’une trémie en bois chevillé.Tamis et meule.Tamis et meule.

Le long du mur nord, se trouve un grand blutoir en bois chevillé avec deux vantaux horizontaux à charnières en cuir (le cadre du vantail ouest possède un petit décors de rosaces ciselées au couteau) avec, à l’intérieur, un axe central et ses bras reliés par de longues pièces en bois.Blutoir. Axe et bras.Blutoir. Axe et bras.

La meule tourne grâce à l’axe de la roue horizontale située en dessous. Ce même mouvement est distribué à l’axe du blutoir grâce à des engrenages en bois. La roue horizontale, le blutoir et ses annexes ainsi que les engrenages (hérissons et lanterne) sont entièrement construits en bois avec très peu de pièces métalliques.

Pièce Ab :

Couvrement : poutres engagées supportant des planches. Sol : terre. Mur sud : A l'extrémité ouest, porte piétonne à embrasure rectangulaire légèrement ébrasée. Mur ouest : Au centre, porte de communication intérieure avec la pièce Aa, embrasure rectangulaire droite, façonnée au mortier. Mur est : porte bâtarde murée. Mur nord : Au premier quart sud, porte bâtarde murée.

Soubassement 3

Composé de cinq pièces (Aa à Af) ; des cloisons en bois séparent les pièces Aa, Ac et Ad, distribuées par un couloir ; un mur de refend nord-sud sépare les pièces Ab et Ae et Af. Les murs sont enduits au ciment (Aa et Ab) ou sont recouverts de lambris (Ac et Ad).

Couloir : L'escalier débouche dans la partie est du couloir. On observe une ancienne porte de communication en direction de la cuve ce qui peut laisser imaginer que le cette dernière n'est pas d'origine. Les toilettes sont à l'extrémité ouest du couloir.

Pièces Aa :

Couvrement : poutres engagées supportant des planches. Sol : plancher. Mur sud : au centre, fenêtre à embrasure rectangulaire droite façonnée au ciment. Mur est : côté nord, porte de communication avec la pièce Ab, embrasure rectangulaire droite façonnée au ciment. Cloison nord : extrémité est, porte de communication rectangulaire avec le couloir.

Pièce Ab :

Couvrement : poutres engagées supportant des planches. Sol : plancher. Mur est : au centre, fenêtre à embrasure rectangulaire droite façonnée au ciment. Mur sud : au centre, fenêtre à embrasure rectangulaire droite façonnée au ciment. Mur ouest : au centre, porte de communication avec la pièce Aa, embrasure rectangulaire droite façonnée au ciment.

Pièce Ac :

Couvrement : poutres engagées supportant des planches. Sol : plancher, surélevé par rapport aux autres. Mur sud : au centre, fenêtre à embrasure rectangulaire droite façonnée au ciment. Cloison nord : à l'extrémité ouest, porte de communication rectangulaire avec le couloir.

Pièce Ad :

Couvrement : poutres engagées supportant des planches. Sol : plancher, surélevé par rapport aux autres. Mur sud : à l'extrémité ouest, fenêtre à embrasure rectangulaire droite façonnée au ciment. Cloison nord : à l'extrémité est, porte de communication rectangulaire avec le couloir.

Pièces Ae et Af non visitées.

Rez-de-chaussée : non visité.

Conclusion

Ce moulin était associé à une exploitation agricole familiale se traduisant par des pièces et des aménagements caractéristiques : étable et bergerie (pièce Ab du soubassement 2), logis et chambres (pièces Aa, Ac et Ad du soubassement 3) et fenil à l'étage de comble. Il faut noter que la présence de la chambre de la roue en sous-sol à conduit à surélever la partie ouest de la pièce Aa du soubassement 2, surélévation qui se retrouve également au soubassement 3.

Le moulin des Combes est très représentatif des moulins des environs de Castellane avec sa roue hydraulique horizontale alimentée par une cuve verticale. Ce système permet de faire tourner un mécanisme lourd, même avec un courant d’eau restreint, ce qui est notamment le cas en saison estivale.

Les dispositifs extérieurs bien conservés (canal de fuite, aire de séchage) sont remarquables. Mais plus encore, c’est la présence en place et en très bon état de conservation des objets, meubles et mécanismes de meunerie en bois (blutoir, trémie) qui sont exceptionnels.

En savoir plus…