Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
L’Inventaire général étudie tous les objets d’un territoire « de la petite cuillère à la cathédrale ».

Ce portail met progressivement en ligne la plus importante documentation historique, graphique et photographique sur le patrimoine issue de 50 ans d'inventaire dans la région Provence Alpes-Côtes d'Azur. Elle constitue un exceptionnel outil de connaissance du territoire. Plus de 12000 dossiers sont consultables sur ce portail, reflétant la diversité des études menées.

Nous vous souhaitons de belles découvertes.

Focus sur

Le patrimoine industriel de Grasse

Le patrimoine portuaire en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var (Alpes-de-Hautes-Provence)

Beaulieu et la villa Kérylos (Alpes-Maritimes)

L'Estaque et Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône)

Les ponts du Rhône (Bouches-du-Rhône et Vaucluse)

La villégiature à Hyères et Sainte-Maxime (Var)

Le patrimoine militaire des Hautes-Alpes 

La ligne des Chemins de Fer de Provence (Le Train des Pignes)

 

 

Lumière sur

garde-corps de tribune et chandeliers de synagogue (3)

DESCRIPTION

Dénomination : garde-corps de la tribune.

Localisation : tribune (mur ouest de l'édifice), avec un retour correspondant à la tour (mur nord).

Structure et formes : cinq panneaux et quatre pilastres ; un panneau pour le retour. Panneaux plans, excepté le panneau central galbé, qui épouse la forme de la tribune.

Trois chandeliers rapportés sur le panneau central et les pilastres latéraux. Cinq branches et quatre tiges incomplètes pour le chandelier cen­tral ; sept branches pour les chandeliers latéraux.

Matériaux et techniques : fer forgé, peint en noir et tôle relevée au marteau dorée à la mixtion. Montants en fers carrés, traverses et décor en fers méplats ; main courante étampée. Assemblages par tenons et mor­taises (tenons traversants visibles sur le dessus de la main-courante) et assemblages croisés, rivets et billes rivetées. Tiges à graines et pistils étampés, feuilles relevées au marteau ; cartouche sur le panneau central, orné de feuillages relevés au marteau et de treillis en tôle ajourée et relevée au marteau. Repères de montage gravés, de 1 à 7, du sud vers le nord (numérotation par des points ., .., ..., ....,etc...) sur la face interne, sur la main-courante et sur la partie supérieure des montants, à l'exception des montants du panneau central et de ceux du panneau en retour.

Chandelier central en fer forgé (tiges) et tôle découpée et relevée au marteau (feuillages et bobèches), chandeliers latéraux en bois sculpté et en tôle (bobèches). Dorure à la mixtion pour la face et peinture jaune d'or sur le revers. Fixation au garde-corps par l'intermédiaire de consoles en fer forgé modernes.

Iconographie et décor : fers à volutes au dessin varié, pistils à graines, feuillages, cartouche.

Dimensions : H. 98, 5 cm , section fers carrés 2, 5 x 2, 5 cm env., section fers méplats 5 à 8 cm x 1, 8 cm env., section main-courante 5, 3 x 0, 7 cm env.

Chandelier central : H. 30 cm, La 54 cm.

Chandeliers latéraux H. 43 cm, La 84 cm, Ep. 5 cm.

État de conservation : œuvre restaurée.

HISTORIQUE

Œuvre de François Isoard, maître serrurier de Cavaillon : prix-fait du 9 novembre 1773, qui concerne aussi les rampes de l'escalier de la tribune et le garde-corps de la terrasse (engagement pris pour la somme globale de 900 livres). Restauration en 1987.

En savoir plus…