Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manteau de cheminée

Dossier IM13000100 réalisé en 2009

Fiche

Dénominationsmanteau de cheminée
Parties constituantes non étudiéesrelief
Aire d'étude et cantonMarseille
AdresseCommune : Marseille
Adresse : 26 bis rue Mazenod
Emplacement dans l'édificerez-de-chaussée de l'immeuble (non étudié), dans la salle à manger du restaurant.

Manteau de cheminée provenant du séjour aménagé au premier étage de la maison que l'architecte Gaston Castel (1886-1971) a édifié pour lui-même et pour son épouse, Gabrielle-Eugénie Duprez, à partir de 1924. La cheminée initiale, réalisée au cours des années 1920, a été complétée par ce manteau de cheminée en bois, sculpté par Auguste Cornu, probablement lors des réaménagements effectués dans les années 1930. Des photographies prises vers 1930 montrent en effet la cheminée du séjour sans ce manteau de cheminée en bois sculpté. Le rétrécissement de la cheminée était alors masqué par un radiateur, ce qui permet de supposer que la cheminée avait été fermée dès cette époque. Le manteau de cheminée sculpté a été soigneusement démonté entre 1989 (date de la vente aux enchères du mobilier de la maison) et 1993 (date de l'achat de la maison par Monsieur et Madame Gérardin). On en avait perdu la trace depuis. Il a été identifié en septembre 2009 par des agents du Service de l'Inventaire et du Patrimoine de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, remonté dans un restaurant du 2e arrondissement de Marseille, où il est désormais conservé.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Stade de créationpièce originale
Lieu de provenanceCommune : Marseille 4e arrondissement
Lieu-dit : quartier du Camas
Adresse : 2 impasse Croix-de-Régnier
Édifice ou site : maison
Auteur(s)Auteur : Castel Gaston
Castel Gaston (1886 - 1971)

Architecte diplômé de l’École des Beaux-Arts de Paris. Grand blessé de guerre en 1914, prisonnier puis transféré en Suisse en 1916 lors d'un échange de prisonniers. Architecte du Département des Bouches-du-Rhône à partir de 1926, il a la charge des grands chantiers de commande publique mais il est aussi l'architecte du logement social. Révoqué en 1941, il sera réintégré dans ses fonctions en 1945 mais se consacre alors à son agence avec son fils. Il participe à la reconstruction du Vieux-Port de Marseille.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, auteur du modèle attribution par travaux historiques
Auteur : Cornu Auguste
Cornu Auguste (1876 - 1949)

Auguste Cornu (1876-1949 ), sculpteur, a collaboré à plusieurs reprises avec l'architecte Gaston Castel (1886-1971), entre autres lors de la réalisation des décors du tribunal de commerce de Marseille au début des années 1930.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur signature
Personnalité : Castel Gaston
Castel Gaston (1886 - 1971)

Architecte diplômé de l’École des Beaux-Arts de Paris. Grand blessé de guerre en 1914, prisonnier puis transféré en Suisse en 1916 lors d'un échange de prisonniers. Architecte du Département des Bouches-du-Rhône à partir de 1926, il a la charge des grands chantiers de commande publique mais il est aussi l'architecte du logement social. Révoqué en 1941, il sera réintégré dans ses fonctions en 1945 mais se consacre alors à son agence avec son fils. Il participe à la reconstruction du Vieux-Port de Marseille.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, propriétaire attribution par travaux historiques
Personnalité : Duprez Gabrielle-Eugénie commanditaire, propriétaire attribution par travaux historiques

Manteau de cheminée à élévation droite, en bois feuillu exotique (acajou ?), mouluré, sculpté et verni. Piédroits et couvrement complétés par un haut couronnement en avancée, terminé par une importante corniche moulurée. Ouverture du manteau de cheminée soulignée d'un chambranle mouluré et sculpté. Rétrécissement ébrasé en métal (?), fermé par un relief en plâtre évoquant une plaque de cheminée. Décors en relief.

Catégoriessculpture
Structuresélévation, droit
Matériauxbois feuillu exotique, taillé, décor en haut relief
plâtre, décor en bas relief
Précision dimensions

h = 220 ; l = 215 (dimensions approximatives de l'ensemble).

Précision représentations

Manteau de cheminée Art déco au couronnement orné d'un grand cuir découpé comportant une scène sculptée figurant les bustes de deux personnages enlacés. Les bustes, un homme à gauche représenté de profil face à une femme à droite représentée de trois-quarts, émergent de pampres littéralement couverts de grappes de raisin. Les deux personnages figurés seraient Gaston Castel et Gabrielle-Eugénie Duprez, son épouse, comme le suggèrent les initiales C D, qui sont celles de leurs patronymes respectifs. Ces représentations sont toutefois très idéalisées (le profil droit du personnage masculin est intact, alors que le côté droit du visage de Gaston Castel était défiguré depuis 1914, après qu'il ait été gravement blessé, dès le début de la Grande Guerre). Chambranle du manteau de cheminée orné d'oves. Ouverture du rétrécissement bordée d'oves complétés de motifs végétaux. Relief orné d'un masque grimaçant couronné de grappes de raisin (Bacchus ?), reposant sur une coquille et encadré de volutes et d'ornements végétaux, le tout se détachant devant deux thyrses croisés auxquels sont suspendues des guirlandes de grelots.

Inscriptions & marquessignature, gravé, en creux, sur l'oeuvre
inscription concernant le commanditaire
inscription concernant le propriétaire
inscription concernant l'iconographie, initiale, sculpté, en relief, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Signature en cursives, gravée en bas à droite sur le motif de cuir découpé : Aug. Cornu. Initiales, sculptées de part et d'autre du motif de cuir découpé : C D (respectivement à gauche du personnage masculin et à droite du personnage féminin).

État de conservationremontage
Précision état de conservation

Ensemble remonté dans un renfoncement peu profond aménagé dans un mur (les côtés extérieurs des piédroits, les extrémités de la corniche et le bas du relief ont peut-être été coupés pour adapter le décor au renfoncement). Initiales peintes a posteriori avec de la peinture argentée. Bois du couronnement légèrement fendu. Le rétrécissement et le relief, repeints lors du remontage, ne sont pas nécessairement les éléments d'origine (il pourrait s'agir de remplois d'une autre provenance utilisés au moment du remontage).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreÀ signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • LAUGIER, Emmanuel. Les Castel et leurs agences d'architecture (1920-1989). In Les Castel. Une agence d'architecture au XXe siècle. Marseille : Editions Parenthèses / Archives départementales des Bouches-du-Rhône, 2009.

    p. 74-85. Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Direction de la Culture, Service Inventaire et Patrimoine, Marseille : ARCT 125
  • Les Castel. Une agence d'architecture au XXe siècle. Dir. Isabelle Chiavassa et François Gasnault. Marseille : Editions Parenthèses / Archives départementales des Bouches-du-Rhône, 2009. 368 p. ISBN 978-2-86364-193-4.

    p. 277-278. Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Direction de la Culture, Service Inventaire et Patrimoine, Marseille : ARCT 125
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Poulin Yvan