Logo ={0} - Retour à l'accueil

lotissement dit lotissement Hardon

Dossier IA13000692 inclus dans secteur urbain dit faubourg Hardon réalisé en 2000

Fiche

Appellationslotissement Hardon
Parties constituantes non étudiéesmaison, îlot, rue, immeuble
Dénominationslotissement
Aire d'étude et cantonPort-Saint-Louis-du-Rhône
AdresseCommune : Port-Saint-Louis-du-Rhône
Adresse : rue, Hardon, rue, Jean-Jaurès, rue des, Pêcheurs, rue, Général-de-Gaulle, rue, Valentin-Eynaud, rue, Joseph-Gallas, rue, Marcel-Sembat, rue
Crémieux
Cadastre : 1982 C4 418 à 427, 430, 431, 913, 2715 à 2720, 2161 à 2163, 1041, 866, 510 à 530, 914, 940, 532 à 537, 540, 542 à 545, 1103, 1969, 1970, 2445, 2446, 432 à 443, 888, 2515, 2516, 2946, 493 à 509, 1848, 1849, 2618, 1551 à 1553, 444 à 453, 876, 1042, 1043, 1789, 1790, 889, 877, 471 à 474, 467 à 469, 917, 939, 2937 à 2941, 1005, 1750, 1751, 889, 1368, 464

Cet ensemble, construit vers 1890 fait partie des premiers lotissements à être bâti. Il est situé au faubourg Hardon qui doit son nom à l'ingénieur Hardon, entrepreneur du canal de Suez ; il est un des promoteurs de Port-Saint-Louis-du-Rhône. Cet ensemble a certainement été loti par Hardon.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle

Cet ensemble, qui occupe une superficie importante au sein du faubourg Hardon est composé de 117 édifices répartis sur 7 îlots rectangulaires, délimités par des rues se coupant à angle droit. Les îlots nord et sud sont de superficie plus importantes que ceux du centre. Les édifices sont alignés le long des rues formant ainsi des vides en coeur d'îlot. Parmi ces îlots, ceux situés au sud est sont différents. La composition de l'îlot centre est est particulièrement intéressant. On peut noter 5 immeubles et 112 maisons. Le 1er modèle, le plus largement représenté caractérise la maison mitoyenne sur étage carré dont accès se fait directement sur la rue, avec façade principale en mur gouttereau et toit à longs pans (59/112) . Le 2e modèle distingue la maison mitoyenne en rez-de-chaussée, avec accès direct sur la rue, façade principale en mur gouttereau et toit à longs pans (13/112) . Le 3e modèle illustre la maison mitoyenne à étage carré, avec toit en pavillon ou en croupe couvert de tuiles plates mécaniques (10/112) . Le 4e modèle caractérise la maison mitoyenne à étage avec commerces en rez-de-chaussée (9/112) . Le 5e modèle illustre la maison mitoyenne en rez-de-chaussée, avec toit à longs pans et espace libre à l'avant (9/112) . Le 6e modèle distingue la maison mitoyenne avec 2 étages carrés (4/112) . Le 6e modèle illustre la maison individuelle en rez-de-chaussée, avec toit à longs pans et façade principale en mur gouttereau (9/112) . Le 7e modèle distingue la maison individuelle avec étage carré (3/112) . Parmi les immeubles on note 1 seul modèle représenté par la façade principale en mur gouttereau, 2 étages carrés, toit à longs pans couvert de tuiles creuses mécaniques.

Mursbéton
enduit
Toittuile plate mécanique, tuile creuse mécanique
Étagesen rez-de-chaussée, 1 étage carré, 2 étages carrés
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
croupe
Typologiescaractère éclectique ; caractère éclectique à tendance traditionnelle
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Bulletin municipal d'Information (de Port-Saint-Louis-du-Rhône). Juin 1967. Archives communales, Port-Saint-Louis-du-Rhône : 310 D.

Documents figurés
  • Plan de Port-Saint-Louis-du-Rhône. 1921. Archives communales, Port-Saint-Louis-du-Rhône : non coté.

Bibliographie
  • MASSON, Paul (Dir.). Dans Les Bouches-du-Rhône. Encyclopédie départementale. Paris : Champion / Marseille : Archives départementales des Bouches-du-Rhône, tome IX, 1922.

  • ROUGET, Jean. Le Port de Saint-Louis-du-Rhône (son utilité, son importance, son avenir). Union générale des Rhodaniens, 1931, 25 p.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Pauvarel Carole