Logo ={0} - Retour à l'accueil

hôtel de voyageurs dit Hôtel Maurin-Philippon

Dossier IA13001320 inclus dans quartier des Riaux réalisé en 2002

Fiche

Á rapprocher de

La façade du restaurant largement percée et décorée est à rapprocher de celle du Bar Moustier (Référence IA13000927) et de celle de la Villa Mistral (Référence IA13001148). Les réserves de poissons en bord de mer étaient un attribut des restaurants de l'Estaque, à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle.

AppellationsHôtel Maurin-Philippon
Parties constituantes non étudiéesvivier, restaurant, remise
Dénominationshôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonGrand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
AdresseCommune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : les Riaux, quartier des Riaux
Adresse : 14, 16 rue
Marcel-Redelsperger
Cadastre : 1979 Riaux D 40, 79

L'hôtel et le restaurant ont été construits vers 1890 pour Bini Gadini, tailleur de pierre aux Riaux, multi-propriétaire dans ce secteur depuis les années 1870. Le balcon a été ajouté vers 1893. Le restaurant possédait réserve pour poissons et coquillages à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle. Le peintre Georges Braque y a séjourné en 1906. L'ensemble est muré depuis les années 1990, d'après un renseignement oral.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1893, daté par source
Auteur(s)Auteur :
Personnalité : Bini Gadini commanditaire attribution par source
Personnalité : Braque Georges habitant célèbre attribution par travaux historiques

L'ensemble enjambe le passage en escalier qui relie la rue Marcel-Redelsperger à la rue Etienne-Colombel. L'hôtel compte trois niveaux de façade et quatre travées. Au second niveau, court un balcon porté par des colonnettes en fonte. Le restaurant, relié à l'hôtel par un passage au-dessus de l'escalier, compte deux niveaux de façade. Le premier niveau est vraisemblablement occupé par un remise, le second abrite le restaurant éclairé par de larges baies.

Murscalcaire
moellon sans chaîne en pierre de taille
moellon
Toittuile plate mécanique
Étages2 étages de soubassement, étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Typologiesenduit ciment
État de conservationmauvais état
Techniquescéramique
Représentationscercle carré losange pilastre
Précision représentations

Sur la façade du restaurant : frise de carreaux de céramique polychrome alternant carrés et cercles sous la corniche, pilastres en briques, losanges en briques au centre des allèges des baies.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Demande d'autorisation de construire un balcon et une réserve de poissons et coquillages à l'Estaque (Marseille), 1892. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 2 Q 110.

  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties. 1882-1912. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P 1849 à 1852

    case 250
Documents figurés
  • Acquisition d'un lais de mer. Etablissement d'une ouverture sur le chemin vicinal et construction d'un mur en maçonnerie. Demande de sieur Bini. Plan. Profil en travers du mur en maçonnerie, 1888./ Dessin à l'encre sur calque, 30X 34 cm, 1888. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 2 Q 109.

Bibliographie
  • PONS, Dominique. L'Estaque : Cézanne / Braque. Marseille : Jeanne Lafitte, 2008.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fuzibet Agnès - Gontier Claudie