Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
  • Commune Saint-Julien-du-Verdon
  • Cadastre 1834 A 814 ; 1983 B2 433
  • Dénominations
    église paroissiale
  • Vocables
    Saint-Michel, Notre-Dame-de-l'Assomption, Notre-Dame
  • Destinations
    chapelle
  • Parties constituantes non étudiées
    cimetière, croix monumentale

L'édifice date vraisemblablement du 17e siècle. Il est mentionné par Monseigneur Jean Soanen dans ses comptes rendus de visites pastorales. Lors de la visite pastorale de 1702, le vocable de l'église est Saint-Michel et elle est une annexe de la succursale de Demandolx. L'évêque précise que la pierre sacrée de l'autel est datée de 1609 et que la sacristie se situe à l'époque derrière le maître-autel. L'édifice n'est pas voûté et ne présente que des poutres au plafond. Quant au toit, il est constitué de planches. L'église comporte une tribune occupant la moitié de la nef, mais cette dernière est trop étroite pour les habitants et il faut nécessairement l'agrandir et la relever comme trop basse. Les recommandations concernent également la construction d'une voûte au plus tard dans les trois ans. Le clocher possède à l'époque deux cloches et il y a un cimetière. La visite pastorale de 1718 nous apprend que les travaux suggérés en 1702 n'ont pas été exécutés. A l'occasion de la visite pastorale suivante (avant 1745), la nef a été augmentée d'un croisillon. En 1745, la voûte a été construite et le clocher est considéré comme trop bas. Ce dernier a sans doute été surélevé dans le courant du 19e siècle. Ancienne église paroissiale, l'édifice est devenu chapelle probablement en 1860 lors de la construction de l'actuelle église paroissiale Saint-Roch. L'intérieur a été restauré en 1985.

L'édifice orienté est situé sur les hauteurs du village. Il est constitué d'une nef de deux travées, d'un transept et d'un choeur à chevet plat voûtés d'arêtes, ainsi que d'une sacristie de plan rectangulaire voûtée en berceau en anse-de-panier. Les murs sont en moellons avec joints au gypse et chaîne en pierre de taille calcaire grossièrement équarrie. Seule l'élévation sud en pignon porte un enduit partiel, à pierres apparentes. Deux ouvertures semblent avoir été condamnées : l'une située sur le mur ouest de la chapelle latérale nord, l'autre sur le mur sud (seconde travée). Le toit à longs pans de la nef et du choeur, qui se prolonge en appentis au sud et au nord, au-dessus des bras du transept et de la sacristie, est couvert de tuiles creuses, avec au nord et au sud trois rangs de génoise sur la moitié occidentale et deux rangs sur la moitié orientale. Le clocher, de section carrée et situé à l'angle sud-est, est en pierre de taille calcaire avec des joints au ciment. Son toit en pavillon est couvert de tuiles en écaille vernissées. L'entrée, ainsi que les ouvertures, sont en plein cintre. Pour certaines d'entre elles, le tuf est utilisé. Une croix de mission en bois sur socle carré, en pierre de taille, se trouve contre l'élévation sud de l'édifice, près de l'angle ouest. Inscription gravée : 1827 (sur le socle). Le cimetière, situé au sud-est, est clos par un mur de maçonnerie de calcaire qui comporte un petit bénitier monolithe scellé dans son angle nord-ouest.

  • Murs
    • calcaire
    • tuf
    • enduit partiel
    • moellon
  • Toits
    tuile creuse, tuile en écaille
  • Plans
    plan en croix latine
  • Étages
    1 vaisseau
  • Couvrements
    • voûte d'arêtes
    • voûte en berceau en anse-de-panier
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • toit en pavillon
  • État de conservation
    restauré
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune, []

Eglise et cimetière figuraient sans doute sur le cadastre napoléonien (section B2 815 ?), mais la feuille est déchirée et cette partie est manquante.

Documents d'archives

  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez. 1697-1707. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 17.

    Visite de 1702.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1708-1723. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 18.

    Visites de 1718 et 1728.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1745-1753, 1764 à 1768, 1775, 1779 à 1781, 1785 à 1788. Registre tenu successivement par Louis Jacques François de Vocance (évêque de Senez de 1741 à1756), Antoine-Joseph D'Amat de Volx (évêque de Senez de 1757 à 1771), Étienne François Xavier des Michels de Champorcin (évêque de Senez de 1771 à 1773), Jean-Baptiste Charles Marie de Beauvais (évêque de Senez de 1774 à 1783), Sixte-Louis-Constance Ruffo (Roux) de Bonneval (évêque de Senez de 1783 à 1784), Jean-Joseph-Victor de Castellane-Adhémar (évêque de Senez de 1784 à 1788). Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 19

    Visite de 1745.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, doyennés de Castellane, Colmars, Digne et Entrevaux, 1840 - 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 87

    Visite du 27 avril 1858.

Bibliographie

  • ACHARD, Claude-François. Description historique, géographique et topographique des villes, bourgs, villages et hameaux de la Provence ancienne et moderne, du Comté-Venaissin, de la principauté d'Orange, du comté de Nice etc. Aix-en-Provence : Pierre-Joseph Calmen, 1788, 2 vol.

    II, 410 : l'auteur précise que l'église "peu distante du village, est sous le vocable Notre-Dame", mais que "le patron du lieu est Saint Michel"
  • COLLIER, Raymond. La Haute-Provence monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean, 1986, 559 p. : ill.

    p. 224.
  • FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire, géographie et statistique du département des Basses-Alpes. Digne : Vial, 1861, 744 p.

    p. 463-464 : l'auteur précise que l'église est dédiée à Notre-Dame de l'Assomption
  • GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur-Roya : Les Editions du Cabri, 1997. 207 p. : ill.

    p. 133.

Annexes

  • Analyse architecturale
  • Transcriptions partielles des visites pastorales entre 1697 et 1779.
Date d'enquête 2004 ; Dernière mise à jour en 2009