Logo ={0} - Retour à l'accueil

église paroissiale Notre-Dame-de-Vauvert

Dossier IA04000249 réalisé en 2008

Fiche

VocablesNotre-Dame-de-Vauvert
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Saint-André-les-Alpes
AdresseCommune : La Mure-Argens
Lieu-dit : la Mure
Adresse : place de l'
Eglise
Cadastre : 1838 E2 151 ; 1983 E2 260

Une visite pastorale de 1697 indique que l'église paroissiale est en état de ruine suite à une inondation. Une nouvelle église doit être reconstruite plus en hauteur dans le village. L'église paroissiale Notre-Dame-de-Vauvert a probablement été reconstruite en 1700 comme l'indique le chronogramme inscrit sur le claveau central de l'arc de la porte en pignon. Le larmier et l'arc en anse de panier de cette même porte sont peut-être issus de l'ancien édifice. L'église appartient à l'abbaye Saint-Victor de Marseille puis est acquise en 1889 par la commune. L'église a bénéficié d'une restauration au cours des dernières années. Le clocher a été restauré en 1987.

Période(s)Principale : limite 17e siècle 18e siècle , (?)
Dates1700, porte la date
Auteur(s)Auteur :

L'église, en forme de croix latine à chevet plat, comporte une sacristie et un clocher à plan carré situé dans l'angle sud-est de l'édifice. La nef est divisée en deux travées voûtées d'arêtes séparées par un arc doubleau brisé. Chaque bras du transept accueille une chapelle couverte d'une voûte en berceau transversal légèrement brisé. Le choeur, surélevé par rapport au sol de la nef, est voûté d'arêtes. L'église comporte un toit à longs pans en tuiles creuses souligné par deux rangs de génoise maçonnée. Deux toits en appentis, en tuiles creuses, abritent les chapelles latérales. Les élévations extérieures sont couvertes d'une enduit récent à la tyrolienne. La façade en pignon présente une porte axiale et un oculus. La porte est surmontée d'un arc en anse de panier et d'un larmier. Le clocher maçonné présente deux cordons sur ses quatre faces. Deux baies en plein cintre sont percées sur les côtés sud-est et sud-ouest. Une horloge surmonte les cordons sur les faces sud-ouest et nord-est. Le clocher est couronné par un toit en pavillon couvert de tuiles en écaille sommé d'une croix en fer forgé. L'intérieur de l'église est éclairé par l'oculus percé dans le mur pignon, par deux baies en plein cintre dans la première travée, par deux oculi placés au sommet de la seconde travée et par une ouverture en plein cintre située dans le mur nord-ouest de l'abside. L'arc doubleau et l'arc triomphal sont en moellons de tuf non enduits. Le reste de l'église est couvert d'un enduit blanc. La partie basse du choeur est habillée d'un lambris. Le sol est pavé de carreaux en terre cuite.

Murstuf
calcaire (?)
enduit
moellon
Toittuile creuse, tuile en écaille
Plansplan en croix latine
Étages1 vaisseau
Couvrementsvoûte d'arêtes
voûte en berceau brisé
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
appentis
Techniquespeinture
menuiserie
vitrail
ReprésentationsChrist croix ornement végétal quadrilobe colonne tiare clé livre couronne végétale soleil ornement géométrique balustre Vierge
Précision représentations

Le mur nord-est du choeur possède un décor peint situé au-dessus du maître-autel. Il représente le Christ portant sa croix. La scène est placée dans un médaillon accosté d'ornements végétaux principalement constitués de rinceaux. Sur le mur sud-est, un médaillon en forme de quadrilobe réunit des symboles chrétiens : une colonne, une couronne végétale (de laurier ?), une tiare, une clé et un livre. La voûte du choeur est couverte d'un enduit peint en bleu et d'un soleil doré placé sur la clé de voûte. La partie basse du mur nord-est est délimitée par une frise géométrique peinte en doré. La clôture de choeur en bois est moulurée avec des motifs à balustre et à bague. Le vitrail placé dans l'oculus du mur pignon représente l'Assomption de la Vierge.

Statut de la propriétépropriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez. 1697-1707. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 17.

    1697/06/12 : inventaire des objets religieux. L'église paroissiale est en état de ruine suite à une inondation. Une nouvelle église doit être reconstruite plus en hauteur dans le village au-dessus du cimetière (à côté duquel l'ancienne église était édifiée)
  • Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de la Mure dressé en exécution de l'art. 3 de la loi du 9 décembre 1905, 10 février 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65

    Il est mentionné que l'église appartenait à l'abbaye de St Victor de Marseille et qu'elle fut acquise par la commune en 1889
Bibliographie
  • ACHARD, Claude-François. Description historique, géographique et topographique des villes, bourgs, villages et hameaux de la Provence ancienne et moderne, du Comté-Venaissin, de la principauté d'Orange, du comté de Nice etc. Aix-en-Provence : Pierre-Joseph Calmen, 1788, 2 vol.

    II, p. 165-166
  • COLLIER, Raymond. Monuments et art de Haute-Provence. Digne : Société Scientifique et Littéraire des Basses-Alpes, 1966, 225 p.

    p. 100
  • COLLIER, Raymond. La Haute-Provence monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean, 1986, 559 p. : ill.

    p. 222, 513
  • FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire, géographie et statistique du département des Basses-Alpes. Digne : Vial, 1861, 744 p.

    p. 481
  • GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur-Roya : Les Editions du Cabri, 1997. 207 p. : ill.

    p. 184-185
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna - Boscal de Reals Aude