Logo ={0} - Retour à l'accueil

demeure seigneuriale, puis ferme dite Château de Chasteuil

Dossier IA04000929 réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

L'édifice est composé d'une maison de maître (bâtiment 1) et de dépendances agricoles disjointes, regroupées autour d'une cour fermée.

Le bâtiment 1 comporte quatre niveaux : un rez-de-chaussée, deux étages carrés et un étage de comble. C'est l'ancienne maison seigneuriale de Chasteuil, appartenant au groupe caractéristique des logis seigneuriaux déperchés à l'Epoque moderne et modernisés au 18e siècle.

Rez-de-chaussée

- un vestibule dont le sol est en carreaux de terre cuite rectangulaires (20cm x 10cm) posés en chevron, donnant sur un escalier tournant ;

- une cuisine dont le sol est en carreaux de terre cuite carrés (18cm x 18cm), avec une cheminée adossée au mur est dont le foyer est pavé et le manteau est en gypserie, une pile d'évier accolée à l'angle sud-est avec porte lampe à huile en gypserie ;

- un cellier voûté en berceau segmentaire ;

- un vestibule n° 1 ;

- un escalier n° 1 à volée sur volée dont les deux premières marches sont en pierre de taille, les suivantes sont en carreaux de terre cuite rectangulaires (20cm x 10cm), les nez de marches sont en chêne et les contre-marches sont en mortier ;

- un vestibule n° 2 donnant sur un escalier tournant n° 2 ;

- une grande pièce n° 1 avec une cheminée adossée au mur nord.

Les plafonds de la pièce n° 1 et des vestibules n° 1 et 2 possèdent des caissons entre poutres enduits au plâtre et décorés de motifs géométriques et d'entrelacs moulés. Les murs de ces mêmes pièces sont également enduits et possèdent des moulures aux angles et au-dessus des portes.

La porte entre la pièce n° 1 et le vestibule n° 2 est à doubles vantaux en bois.

Premier étage carré

- une pièce n° 2, avec une cheminée adossée au mur est ;

- une pièce n° 3 avec un placard mural à porte en bois adossé dans l'angle nord-ouest

- un couloir ;

- un réduit aveugle (pièce n° 4), ayant sans doute servi de grenier à grain, aéré par une rosace façonnée au mortier ;

- un escalier à volée sur volée ; une pièce n° 10 avec une cheminée adossée au mur ouest (grand manteau en gypserie décoré de motifs géométriques) et un rucher-placard aménagé dans le mur sud ;

- une pièce n° 9 avec une cheminée adossée au mur est ;

- une pièce n° 11.

Les sols du couloir et des pièces n° 9 et 10 sont en carreaux de terre cuite carrés (18cm x 18cm). Le plafond des pièces n° 4 et 9 est à la française. La fenêtre de la pièce n° 2 est occultée par un volet intérieur à deux vantaux en bois.

Second étage carré

- une pièce n° 5 avec une cheminée adossée au mur nord ;

- une pièce n° 6 avec une cheminée adossée au mur est (grand manteau décoré de moulures en gypserie) et un placard mural adossé dans l'angle nord-ouest ;

- une pièce n° 7 ;

- un couloir ;

- un réduit aveugle (pièce n° 8), ayant sans doute servi de grenier à grain, aéré par une rosace façonnée au mortier ;

- un escalier à volée sur volée ; une pièce n° 12 avec une cheminée adossée au mur est, un placard mural encastré dans ce même mur, des vestiges d'un coffre à grain en maçonnerie adossé au mur ouest ;

- un escalier tournant dont les marches et les contre-marches sont en mortier et les nez de marches sont en bois, avec un rucher-placard aménagé dans le mur ouest ;

- une pièce n° 13.

Le sol du couloir et de la pièce n° 5 est en carreaux de terre cuite carrés, le sol des pièces n° 7 et 12 est en petites tomettes hexagonales.

Le plafond de toutes les pièces est à la française. La fenêtre de la pièce n° 5 est occultée par un volet intérieur à deux vantaux en bois.

Etage de comble

Un grenier séparé par un mur maître. Le sol est en mortier sur plancher rustique.

Mise en oeuvre

L'ensemble est construit en moellons de calcaire maçonnés au mortier de chaux et de gypse.

Les chaînes d'angles sont en gros moellons équarris. Les élévations reçoivent un enduit rustique.

Les deux portes centrales de l'élévation sud possèdent un encadrement en pierre de taille avec arc segmentaire.

Les autres encadrements d'ouvertures sont en maçonnerie avec enduit de finition au mortier de gypse lissé et feuilluré, les linteaux sont en bois.

Deux cadrans solaires sont gravés sur l'élévation sud, entre le premier et le deuxième niveau. Toujours sur l'élévation sud, la tradition orale rapporte qu'un médaillon sculpté aux armes du Comte de Latil se trouvait au-dessus de la porte centrale.

Au troisième niveau de l'élévation est, on peut remarquer une petite lauze saillante d'une baie murée, qui correspond à la tablette d'envol du rucher-placard.

La charpente est à pannes. Le toit à un pan possède deux croupe. Il est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est réalisé par deux rangs de génoises maçonnées.

Une cour fermée par de murs se trouve devant l'élévation sud. L'accès à cette cour se fait par deux portails ouverts à l'est et à l'ouest.

A l'angle sud-ouest de cette cour se trouve un bâtiment agricole dont le rez-de-chaussée est à usage d'étable et de remise agricole et dont l'étage de comble est occupé par un fenil ; il est couvert par un toit à longs pans.

Accolé au nord de ce bâtiment agricole se trouve un petit bâtiment occupé par un poulailler surmonté d'un grenier ; il est couvert par un toit en appentis.

A l'angle sud-est de la cour se trouve un petit bâtiment d'un seul niveau occupé par une remise agricole. Un jardin potager est situé au sud de la cour ; il est couvert par un toit à longs pans.

Précision dénominationdemeure seigneuriale
AppellationsChâteau de Chasteuil
Parties constituantes non étudiéesétable, fenil, rucher, remise agricole
Dénominationsdemeure, ferme
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
AdresseCommune : Castellane
Lieu-dit : Chasteuil
Cadastre : 1835 B2 344 à 347 ; 1983 048ZB2 122 à 126, 202
Précisionsanciennement commune de Chasteuil ; commune rattachée à

Cette demeure seigneuriale du 17e siècle, dite Château de Chasteuil, transformée en ferme après la Révolution, est figurée sur le plan cadastral de 1835, avec le même plan de masse, les mêmes dépendances et le même découpage parcellaire. Le découpage de la maison de maître en deux parties s'est accompagné de la création d'une seconde montée d'escalier, du percement d'une seconde porte centrale (celle situé à l'est) et de la transformation d'une pièce de logis en vestibule.

Période(s)Principale : 17e siècle

L'édifice est composé d'une maison de maître (bâtiment 1) et de dépendances agricoles disjointes, regroupées autour d'une cour fermée. Le bâtiment 1 comporte quatre niveaux : un rez-de-chaussée, deux étages carrés et un étage de comble. C'est l'ancienne maison seigneuriale de Chasteuil, appartenant au groupe caractéristique des logis seigneuriaux déperchés à l'Epoque moderne et modernisés au 18e siècle.

Les plafonds de certaines pièces du rez-de-chaussée possèdent des caissons entre poutres enduits au plâtre et décorés de motifs géométriques et d'entrelacs moulés. Les murs de ces mêmes pièces sont également enduits et possèdent des moulures aux angles et au-dessus des portes. Au premier étage carré, une pièce possède une cheminée dont le grand manteau en gypserie est décoré de motifs géométriques. Une ruche-placard était aménagée dans le mur sud de cet étage. Certains plafonds de cet étage sont à la française. Au second étage carré, une pièce possède une cheminée dont le grand manteau est décoré de moulures en gypserie. Une ruche-placard est aménagée dans le mur ouest. L'ensemble est construit en moellons de calcaire maçonnés au mortier de chaux et de gypse. Les chaînes d'angles sont en gros moellons équarris. Les élévations reçoivent un enduit rustique. Les deux portes centrales de l'élévation sud possèdent un encadrement en pierre de taille avec arc segmentaire. Deux cadrans solaires sont gravés sur l'élévation sud, entre le premier et le deuxième niveau. La charpente est à pannes. Le toit à longs pans et croupes est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est réalisé par deux rangs de génoises maçonnées. Une cour fermée par des murs se trouve devant l'élévation sud. L'accès à cette cour se fait par deux portails ouverts à l'est et à l'ouest. A l'angle sud-ouest de cette cour se trouve un bâtiment agricole dont le rez-de-chaussée est à usage d'étable et de remise agricole et dont l'étage de comble est occupé par un fenil ; il est couvert par un toit à longs pans. Accolé au nord de ce bâtiment agricole se trouve un petit bâtiment occupé par un poulailler surmonté d'un grenier ; il est couvert par un toit en appentis. A l'angle sud-est de la cour se trouve un petit bâtiment d'un seul niveau occupé par une remise agricole. Un jardin potager est situé au sud de la cour.

Murscalcaire
moellon sans chaîne en pierre de taille
pierre de taille
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble
Couvrementsvoûte en berceau segmentaire
Couverturestoit à longs pans
croupe
TypologiesF3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints
Statut de la propriétépropriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï